EcoFoG

 

Influence du sol sur la composition floristique

L'influence que peut avoir le sol sur l'hétérogénéité structurelle et floristique d'une forêt humide de Guyane française a été étudiée par Sabatier et al. (1997).

Données

Valeurs par espèce.

Résumé

Comparaison des travaux sur les sols.

Sabatier et al. (1997)

L'impact du type de sol sur une communauté forestière a été étudié sur un site de 19 ha (Piste de Saint -Elie). Pour les 195 espèces prises en compte, le positionnement, le diamètre à 1,30m et l'identification botanique précise étaient connus individu par individu.

Les variations spatiales du sol ont été cartographiées en utilisant la méthode proposée par Boulet et al. (1982). Les unités cartographiées de sol correspondent à une succession de périodes d'évolution d'un couvert ferralitique non stable. Ces étapes décrivent d'abord la diminution par l'érosion des horizons supérieurs microaggrégés et deuxièmement les changements minéralogiques sous des conditions d'hydromorphie plus ou moins prolongées. Le degré d'évolution du couvert ferralitique est aussi lié au fonctionnement hydrodynamique et aux propriétés chimiques du sol. Le substrat géologique, la topographie et la pente ont aussi été pris en compte.

L'analyse de l'influence des variables environnementales sur le couvert forestier a été interprétée en utilisant la méthode des profils écologiques et l'analyse des correspondances des tables de profils écologiques.

La communauté forestière semble être dépendante du sol et des conditions topographiques. Pour chacune des unités fonctionnelles de sol cartographiées, des liens sol - espèce sont significatifs. En outre, la forte proportion de liens positifs significatifs est en relation avec les horizons épais microaggrégés (25%). Plusieurs espèces sont des indicateurs et plus particulièrement donnent la possibilité de différencier les placettes typiques à sol ferralitique de celles à sol transformé, hydromorphique et fin. La matrice d'analyse des correspondances des espèces par les variables environnementales révèle deux axes significatifs. Le premier peut être associé au drainage, principalement lié à la finesse du sol, et le second aux conditions hydromorphiques en rapport avec la topographie. L'ordination de la végétation des parcelles (d'environ 0,25 ha) définies par le type de sol montre clairement que le changement dans le couvert ferralitique et particulièrement la transition du sol à drainage vertical libre au sol à drainage latéral superficiel est accompagné d'un changement important dans la communauté forestière.


Visiteur anonyme

Envoyer un message
Dernière mise à jour le 28/02/2011