EcoFoG

 

Travaux sur les sols

Paget (1999)et Sabatier et al. (1997) n'ont pas exactement le même type d'échantillonnage. Paget (1999) n'a travaillé que sur les peuplements matures alors que Sabatier et al. (1997) a inclus les chablis dans son échantillonnage. La principale différence est alors la variabilité, en effet, celle-ci est moins importante chez Paget (1999) que chez Sabatier et al. (1997).

Correspondances possibles entre les sols

Les correspondances entre les sols ne sont pas très évidentes à mettre en avant, vus les problèmes liés aux différences entre les méthodes utilisées. Cependant, on peut tout de même essayer de mettre en relation certains types de sol. Par exemple, les sols appartenant au groupe VI (sols à drainage vertical libre de la piste de Saint-Élie) de Paget ont une correspondance parfaite avec le sol 1 (drainage vertical libre) de Sabatier, les deux types de sol appartenant au site expérimental de Saint-Élie. En outre, les sols de Paget appartenant aux groupes II (cuirasses démantelées) et III (sols profonds de versants) de Paget peuvent également être rapprochés du sol 1 (drainage vertical libre = DVD) de Sabatier. Les sols des groupes IV (saprolite profonde) et V (saprolite superficielle) de Paget se rapprochent quant à eux des sols 3 (SLD 1) et 4 (SLD 2) de Sabatier. La figure suivante permet de mettre en évidence à la fois les différences et les ressemblances entre ces sols.

Correspondance des sols

Des relations peuvent être également mises en évidence entre les sols de Collinet (1997) et de Sabatier. En effet, la profondeur de sol utile de catégorie EP2 (> 100 cm) de Collinet peut être mise en relation avec les sols de type 1 (DVD), 2 (Alt) et 3 (SLD 2) de Sabatier.

De plus, même si le type de sol 9 (hydromorphie de surface) de Sabatier ne peut être apparenté à un véritable type de sol (de l'hydromorphie de surface pouvant se retrouver sur les autres types de sols), il peut être rapproché des sols type bas-fonds et hydromorphie de Collinet.

Résultats des comparaisons

Des requêtes reliant ces différents groupes de tables ont été réalisées. Cependant, aucune analyse n'a pu être faite dans la mesure où, d'une part, les espèces communes aux groupes de tables sont peu nombreuses et d'autre part, les critères sont différents. Par exemple, alors que Sabatier et al. (1997)travaille sur la fréquence plus importante ou moins importante, Paget (1999) ne travaille que sur des fréquences plus importantes.

Accès aux données

Collinet (1997) : Caractérisation des préférences édaphiques de 35 espèces sur le site de Paracou.
Paget (1999) : caractérisation des préférences édaphiques comparée entre les sites de Saint-Élie et Crique Plomb.
Sabatier (1997) : caractérisation des préférences édaphiques sur le site de Saint-Élie.


Visiteur anonyme

Envoyer un message
Dernière mise à jour le 28/02/2011